vendredi 3 juin 2011

Pablo Neruda : nouvelle enquête

Curieuse histoire que celle que rapportait jeudi Radio-Canada. L'écrivain, diplomate et homme politique chilien Pablo Neruda, Prix Nobel de littérature décédé le 23 septembre 1973, devrait sa mort au cancer du pancréas. Or, une nouvelle enquête aurait été ouverte par la police chilienne à la lueur de renseignements qui viennent d'être découverts au sujet de la mort de Neruda.

On le savait proche du président socialiste Salvador Allende, renversé par Augusto Pinochet lors d'un coup d'État à peine douze jours avant que le cancer emporte l'écrivain. Manuel Araya, assistant de Pablo Neruda à l'époque, affirme maintenant avoir reçu un appel du malade le jour de sa mort. Terrifié, il aurait raconté qu'un médecin qui lui était inconnu lui avait fait une injection durant la nuit. Lorsque l'assistant s'est rendu à son chevet, il aurait dû le quitter immédiatement, 
dépêché en ville par le personnel médical pour y chercher des médicaments. À son retour, des militaires  l'auraient empêché d'entrer rejoindre Neruda et l'auraient arrêté. Il évoque donc l'empoisonnement aux mains des gens du général Pinochet comme véritable cause de la mort de Pablo Neruda.

L'ancien ambassadeur du Mexique au Chili, Gonzalo Martinez, a pour sa part affirmé n'avoir pas remarqué de détérioration
 notable de l'état de santé de Neruda entre deux visites qu'il lui a faites, l'une tout juste avant sa mort, et l'autre, bien avant. Ce témoignage sème un doute quand à la version officielle, considérant qu'un patient dans les derniers moments d'un cancer du pancréas présente généralement un portrait tout différent de celui d'un homme en bonne santé.

Il semblerait que l'ancien président Allende ait lui aussi été exhumé car on soupçonne que sa mort soit le résultat d'un assassinat, et non pas du suicide auquel on a cru jusqu'ici. C'est fascinant, ce qui se produit au Chili, n'est-ce pas?


Peut-être Pablo Neruda aura-t-il patienté 38 ans avant de finalement reposer en paix.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire