samedi 1 décembre 2012

Anecdotes du premier décembre

Henri Ier.
J'aurais été bien en peine de tenter de raconter plus longuement l'histoire de l'un ou l'autre de ces personnages, tous morts un premier décembre, alors je vous les envoie tout ensemble, en ordre chronologique.

Éloi de Noyon (588–659)
Celui que les catholiques appellent Saint-Éloi était un proche conseiller du roi Dagobert 1er. Dans quelles circonstances en est-on venu à chanter que c'est lui qui dit au roi de remettre ses culottes à l'endroit?


Henri Ier d'Angleterre (1068–1135)
La couronne à peine déposée sur la tête, Henri Ier s'empressa de promulguer la Charte des Libertés, ancêtre de la Magna Carta. Celle-ci, qui n'arriva que cent ans plus tard, fut la première forme de Constitution adoptée par les Anglais. Par la suite, Henri Ier fut occupé à autre chose, et c'est ainsi qu'il détient le record, parmi tous les rois d'Angleterre, du plus grand nombre d'enfants bâtards reconnus — trente cinq. Notons qu'il les généra grâce au concours d'une panoplie de jeunes femmes dont un nombre statistiquement intrigant s'appelaient Edith.


Léon X (1475–1521)
Il fut le pape qui prononça l'excommunication de Martin Luther en 1521. Mais on se souvient surtout de Léon X pour ces célèbres paroles qu'il n'aurait pas prononcées à l'intention d'un cardinal : «On sait de temps immémorial combien cette fable du Christ nous a été profitable!» La citation serait fausse et aurait été attribuée à Léon X par John Bale, théologien irlandais protestant. Verra-t-on vraiment un jour un pape reléguer Jésus au rang de fable...


Punch Imlach (1918–1987)
Ouais. Lui aussi, il est mort un premier décembre. C'est tout.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire