lundi 22 août 2011

Jack Layton (1950-2011) #199

C'est une surprise ce matin d'apprendre le décès de Jack Layton, mais personne n'est étonné outre mesure. Le chef de l'opposition officielle à Ottawa, également le chef qui mena le Nouveau Parti Démocratique au plus grand succès électoral de son histoire il y a à peine quelques mois, est décédé ce matin à son domicile.

Depuis janvier 2010, on le savait atteint d'un cancer de la prostate, mais ce serait un autre cancer, dont la nature n'est pas encore connue, qui l'aurait finalement emporté. Il avait fait l'annonce, à peine un mois avant sa mort, qu'il se retirait temporairement de la vie politique afin de se dévouer à ses traitements. Rappelons que lors de cette conférence de presse, le fringant monsieur que l'on connaissait était apparu faible, la voix rauque et le teint orangé de celui dont le foie est probablement atteint; image désolante.


Ce n'est pas le Jack dont nous nous souviendrons. On se rappellera son travail acharné et son dévouement aux causes qu'il défendait, sa fougue et son ton rassembleur. Les 102 députés restants du NPD doivent une fière chandelle à leur chef, qui malgré la maladie et une hanche fracturée (?!), a fait de sa dernière campagne électorale un modèle à suivre.


Jack Layton, c'est Bob Gainey en politique.


TéGé avait été seule à choisir monsieur Layton en 2006. Toutefois, ce sont Vol-au-vent, Jack la vadrouille et NadZ qui marquent les 39 points reliés à son décès.


Wiki | Radio-Canada | Photo du haut : Iden Ford Photography

Aucun commentaire :

Publier un commentaire