mercredi 7 janvier 2009

Condamnés pour rien

Les règles du pool étaient inexistantes lors des deux premières saisons, et elle se sont développées au rythme de l'absurdité de certaines sélections de condamnés. Voici un bref aperçu de la raison pour laquelle les règles de ce jeu sont un peu loufoques à lire. En plus du fait que je les ai écrites.

Dès la saison 2002, deux joueurs se sont ligués pour tenter d'obtenir le droit que choisir respectivement Bingo le chien et Cornélius le rhinocéros. Il n'en fut jamais question et c'est ainsi que naquit la règle limitant le pool aux êtres humains...

Par la suite, une joueuse particulièrement déterminée se battit comme un singe dans un baril pour que Elvis Presley soit accepté dans sa liste. Les «morts l'an passé» ont bien sûr été légions, puisque tout le monde n'est pas toujours à l'affût des nouvelles récentes. Un certain joueur partisan des vieux joueurs de baseball en avait des «morts le siècle passé» lors de son année recrue.

Un joueur rusé de la région de Sherbrooke avait envoyé il y a quelques années une liste de criminels condamnés à mort dont l'exécution était prévue dans les semaines à venir, ce qui a mené à la création de la règle selon laquelle les condamnés ne doivent pas être connu «seulement parce qu'ils sont morts». Cette même année, quelqu'un avait choisi «un ado de la Beauce saoul dans son char». Évidemment, ce n'était pas assez précis pour paraître dans le pool.

Une sélection dont on me parlait encore cette semaine a donné lieu à tout un débat au début de la saison 2005. Thomas Péladeau-Snyder, fils de PKP et de Julie Snyder, n'était pas encore né et n'avait d'ailleurs toujours pas de nom connu au début de la saison, mais une joueuse a décidé d'en faire la sélection. Nous l'avions gardé. Mais une nouvelle règle est apparue, spécifiant qu'une personne doit être née avant de pouvoir être condamnée.

Une décision a dû être prise à la fin 2007 quand Cédrika Provencher était devenue une cible de choix. Elle a été refusée pour la saison 2008 puisqu'elle était totalement inconnue avant sa disparition, ce qui a mené à la régle du «connu ET disponible». Ceci n'est pas la place pour discuter de la classe de ce jeu ou de celle des blagues de Cédrika. Mais sérieusement, nous n'avons pas pris cette décision pour cause de tabou, loin de là. C'est assez évident.

La saison 2008 a mené pour la première fois à la perte de points pour avoir choisi un condamné dont l'âge était supérieur à 100. Rappelons que les points sont attribués de la façon suivante: 100, moins l'âge de la victime, égale vos points. Cette année-là Albert Hofmann (102 ans) est décédé, enlevant deux points à chacun des deux joueurs qui l'avaient choisi.

Et devinez quoi... Aucun condamné n'a été refusé pour la saison 2009, outre ceux qui étaient déjà morts. De la flexibilité quant au statut «connu» de certains choix a été de mise, mais je suis assez confiant qu'il n'y aura pas de violentes manifestations dans les rues de Verdun. Cependant, deux centenaires ont de nouveau été choisis, contre toute logique. Claude Lévi-Strauss (100 ans) et Run Run Shaw (101 ans) sont de mauvaises nouvelles en attente pour les joueurs qui les ont choisis.

Allez, faites-vous plaisir et allez lire des règles du jeu (en haut à gauche). C'est presque aussi amusant que... Archie? Ouais.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire