mercredi 13 mars 2013

Quatre musiciens


Damon, Stompin', Darc, Lee
La Camarde nous offre les quelques nouvelles suivantes relatant la perte de quelques musiciens au cours des trois dernières semaines...

► Le Baltimore Sun annonce la disparition de 
Otis «Damon» Harris, membre du groupe vocal The Temptations. Il est décédé  le lundi 18 février des suites d'un cancer de la prostate.

Harris était la voix du tube r'n'b  Papa Was a Rollin' Stone.

► 
Le cowboy des Maritimes Stompin' Tom Connors est décédé le 6 mars 2013. 

Son surnom Stompin' vient de sa façon unique de battre la mesure avec son pied droit. Geste irrépressible repris par quiconque écoute l'oeuvre de cet auteur-compositeur prolifique. Sa plus célèbre chanson est sans nul doute The Hockey Song (qui devrait être l'hymne de Hockey Night in Canada).

Amoureux de son pays, il est aussi connu pour n'avoir jamais interprété ou endisqué de chansons venues des États. On se souviendra aussi de lui pour avoir retourné ses 6  trophées Juno afin de protester contre l'attribution de récompenses aux artistes canadiens qu'il qualifiaient de «  vire-capots » parce qu'ils préféraient faire carrière aux États-Unis.


► 
Alvin Lee, guitariste et leader du groupe britannique Ten Years After est décédé des suites de complications après une opération de routine selon le communiqué émis par sa famille sur son site Internet.

Comme beaucoup de groupes britanniques des années '60, la formation Ten Years After a fortement été inspirée par le courant blues américain, avant de prendre un tournant plus psychédélique, sans pourtant perdre le groove primitif qui les caractérisait, comme le prouve la très belle chanson I'd Love to Change the World.


► 
Le rockeur français Daniel Darc a été retrouvé inanimé dans son appartement parisien des suites de ce qui a tous les aspects d'une surdose de médicaments et d'alcool.

Sa est mort passée inaperçue au Québec, sauf dans un groupe restreint d'initiés. Mais en France, cette disparition suscite une vague d'émotions égale à l'ampleur de l'oeuvre que Daniel Darc laisse en héritage à ses fans.

Daniel Darc a depuis longtemps rejoint le panthéon des grands de la musique française. Tant avec son défunt groupe Taxi Girl, que dans sa carrière solo, il a su concilier l'artisanat de la grande chanson française avec l'attitude rock.


Après une éclipse de quelques années, son retour avec entre autres l'album La Taille de mon âme avait été salué par la critique.


Malheureusement pour qui voudrait découvrir son oeuvre, à cause d'une dispute contractuelle avec sa maison de disque, une grande partie de sa production solo ainsi que les disques de son défunt groupe est inaccessible, sauf sur les supports comme Youtube.

Ce début d'année 2013 est cruel pour les amateurs de musique...

Aucun commentaire :

Publier un commentaire