mardi 16 octobre 2012

Norodom Sihanouk (1922–2012) #244

Son nom signifierait à peu près : «le meilleur des hommes à la mâchoire de lion».
Norodom Sihanouk, ancien roi du Cambodge, est décédé ce lundi. Il aurait été victime d'une crise cardiaque dans un hôpital à Beijing. Il s'y trouvait pour y recevoir des traitements pour l'hypertension, le diabète et le cancer du côlon qui l'affligeaient.

Son règne à la tête du Cambodge est un peu compliqué à décrire, mais nous ne baissons les bras devant aucun défi pour vous renseigner. Sihanouk devint le roi du Cambodge le 25 avril 1941 et demeura en poste jusqu'au 2 mars 1955. À cette date, il céda la couronne... à son père. À la mort de celui-ci, en 1960, Sihanouk ne reprit pas le titre de roi, mais devient plutôt le Chef de l'État du Royaume du Cambodge. C'est alors qu'il commença à semer la grogne chez sa population par le totalitarisme dans lequel il s'installa confortablement. De cette grogne semée, il récolta un coup d'État qui le renversa en 1970.


[Ici se déroula une longue série de conflits au Cambodge. Vous pouvez aller en lire les détails ici, ici et ici.]


De retour d'exil, Norodom Sihanouk reprit le trône du Cambodge en 1993, pour finalement abdiquer en 2004. Cette fois, c'est à son fils qu'il céda son poste. Qu'on soit ou non partisan de la monarchie, c'est déjà beaucoup plus sensé de céder la couronne à son fils que de la céder à son père.


Notez également qu'en plus des fonctions décrites précédemment, du 18 mars 1941 au 13 février 1962, Sihanouk fut successivement le premier, le onzième, le quinzième, le dix-huitième, le vingt-et-unième, le vingt-troisième, le vingt-cinquième, le vingt-septième, le trente-deuxième et le trente-cinquième premier ministre du Cambodge.


L'unique sélection de cette année est la seizième de Norodom Sihanouk depuis 2006. Les joueurs suivants l'ont choisi au moins une fois sans marquer : WikachuSteak, Lula, L'Asticot, dalporto et GrosPet. Pour sa part, madsyl marque 11 points.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire